Accueil / En savoir plus / Histoire et ouvrages / L’histoire récente du canal

L’histoire récente du canal

Aménagement hydroélectrique de la Durance

A la sortie de la 2nde guerre mondiale, de grands projets se décident en France et c’est ainsi qu’en 1955, la construction du barrage de Serre Ponçon est déclarée d’utilité publique. C’est le début de l’aménagement hydroélectrique de la Durance, qui va durer plus de 30 ans.

Les vidéos tirées du site de l’ina.fr vous permettront d’en savoir plus.

C’est dans ce cadre qu’est aménagé le canal EDF et en 1959 le barrage de Mallemort. C’est depuis ce barrage que la prise du canal Mixte sur la commune de Mérindol sera sécurisée. Cette prise est donc aujourd’hui alimentée par le canal EDF et une conduite sous fluviale qui permet d’apporter un débit suffisant pour tous les canaux desservis par le canal Mixte et donc bien sûr pour les ouvrages du canal de Cabedan-neuf.

Modernisation des années 80

reseau-cabedanneuf Dans les années 1980, le Canal fait le choix de moderniser certains secteurs de son périmètre afin de faire évoluer le mode de desserte de l’eau. C’est ainsi que, avec l’appui technique de la Direction Départementale de l’Agriculture de l’époque, les stations de Logis neuf et Valloncourt sur Cheval Blanc, et la Vidale sur les Tailladessont construites.Ces stations de pompage permettent d’irriguer plusieurs secteurs sous pression, à vocation agricole et urbaine, en assurant des économies d’eau substantielles au canal.Chaque parcelle alimentée par le réseau pression possède donc un robinet vanne sans que cela permette toutefois aux agriculteurs de faire évoluer le système d’irrigation à la parcelle. Ils sont nombreux à irriguer en gravitaire.
La tarification pour l’ensemble du périmètre n’a pas non plus évoluée, elle reste basée sur la surface de la parcelle comprise dans le périmètre syndical.

Aujourd’hui

aujourdhui Actuellement, le périmètre du canal de Cabedan-neuf est pris en ciseau entre la déprise agricole et une urbanisation galopante. Son périmètre couvre un secteur qui a subi de plein fouet les difficultés que l’agriculture a rencontrées ailleurs sur le département. Les paysages attractifs lentement façonnés par les saisons d’irrigation et le travail patient des agriculteurs ont fait exploser la demande résidentielle sur ces secteurs qui se sont alors rapidement urbanisés. S’il reste encore quelques secteurs agricoles, le canal de Cabedan-neuf est confronté à la nécessité urgente d’adapter sa politique de gestion et de développement. Il s’est donc employé ces dernières années à assurer un service aux agriculteurs satisfaisant leurs nouvelles exigences, et d’autre part, de rechercher de nouveaux usages de l’eau pour équilibrer son budget.
C’est ainsi qu’il s’est engagé en 2005 avec d’autres canaux dans la démarche de Contrat de Canal, voyant cet outil de territoire comme un levier de changement.

 Armé pour faire face à l’avenir, le canal de Cabedan-neuf travaille maintenant à moderniser plusieurs secteurs urbains et périurbains de son périmètre, réguler ses prélèvements et sécuriser plusieurs de ses ouvrages.